12 bonnes raisons d’apprendre la langue des signes!
  Nombreux sont les petits gestes qu’on effectue au quotidien. Que ce soit l’index qu’on met devant la bouche en guise de « chut » à la bibliothèque quand on parle trop fort ou quand on fait du bruit, le doigt qui sert à pointer un repas qui nous fait saliver sur le menu, ou […]
1 Sep, 2021 —

 

Nombreux sont les petits gestes qu’on effectue au quotidien. Que ce soit l’index qu’on met devant la bouche en guise de « chut » à la bibliothèque quand on parle trop fort ou quand on fait du bruit, le doigt qui sert à pointer un repas qui nous fait saliver sur le menu, ou encore lorsqu’on lève la main pour héler un taxi. Ces gestes universels figurent parmi ceux les plus répandus et sont pourtant une des formes de langue des signes dans leur état le plus élémentaire. 

Les influences de la langue des signes sont partout et, habitués à celles-ci, on ne s’en aperçoit plus! Nous pouvons penser au football huddle qui a été inventé par des athlètes de football sourds de l’Université Gallaudet en 1892 alors qu’ils jouaient contre une autre équipe composée de joueurs sourds. Paul Hubbard, le quart arrière, ne voulait pas que ses adversaires voient ce qu’ils signaient en American Sign Language (ASL) alors qu’ils discutaient de différentes stratégies de jeu. Pour les empêcher de voir leur conversation, il a demandé à son équipe de former un cercle étroit, maintenant reconnu comme un « huddle ». Ce « huddle », qui fait partie de l’héritage et de l’histoire des sourds, est désormais une pratique incontournable dans les ligues de football professionnel telles que la NFL et la CFL, ainsi que dans d’autres sports à travers le monde. 

Bref, la langue des signes peut être pratique autant pour les athlètes professionnels que pour monsieur et madame Tout-le-Monde, comme des professionnels issus de différents milieux, des parents d’enfants sourds et malentendants, ou encore ceux qui veulent éventuellement devenir interprète français-LSQ.

Mais, revenons à nos moutons! Pourquoi devrions-nous tous apprendre la langue des signes québécoise?
Les bonnes raisons pour l’apprendre ne manquent pas:  

1. C’est de plus en plus populaire 

Avec la COVID et les diffusions en direct, on voit des interprètes en langue des signes diffusés partout. De plus, la nouvelle Loi canadienne sur l’accessibilité de 2019 reconnait la langue des signes québécoise (LSQ), l’American Sign Language (ASL) et les langues des signes autochtones comme les langues les plus utilisées par les sourds et malentendants au Canada!  Les nouveaux parents s’intéressent de plus en plus aux langues des signes pour communiquer avec leur bébé ou bambin et remarquent rapidement l’aisance de ces derniers à exprimer leurs besoins, bien avant l’apprentissage de la parole.   

2. Apprendre une langue seconde stimule le cerveau 

Sans vouloir entrer dans les détails scientifiques, un grand nombre de linguistes et de psychologues s’entendent pour dire que le bilinguisme, voire le plurilinguisme, vient avec son lot de bienfaits cognitifs. Apprendre une nouvelle langue stimule donc notre capacité de concentration, d’écoute et de réflexion! De plus, les recherches démontrent qu’il est ensuite plus facile d’apprendre une troisième (et quatrième) langue!

3. Communiquer sous l’eau 

Que vous fassiez de la plongée sous-marine ou que vous vous baigniez tout simplement, il n’a jamais été aussi facile de communiquer sous l’eau. Il suffit de faire quelques signes, et le tour est joué!

4. Jaser au cinéma ou à la bibliothèque, sans faire de bruit 

Si vous êtes de ceux qui aiment jaser une fois de temps en temps en écoutant un film et que vous vous retrouvez souvent gênés à faire du bruit au cinéma, ou alors profiter du calme de la bibliothèque pour faire vos travaux d’équipes, vous seriez très bien servis avec la langue des signes québécoise (LSQ), qui est la solution idéale à bien des maux!

5. Communiquer à travers la fenêtre 

Vous êtes dehors, les bottes et les pantalons pleins de neige et vous voulez parler à quelqu’un à l’intérieur sans salir l’entrée? La langue des signes est votre solution! 

6. Enrichir votre CV avec une 2e ou 3e langue 

Quoi de mieux qu’enrichir votre CV avec une langue seconde, ô combien utilisée au Québec et au Canada? Captez l’intérêt de vos employeurs potentiels avec vos aptitudes en langue des signes. En conversant directement avec vos collègues et clients sourds, vous créerez une connexion particulière. 

 7. Communiquer facilement dans des endroits bruyants 

Que vous soyez à un match des Canadiens au Centre Bell, dans un bar bondé ou en plein concert, pas de soucis, vous pouvez communiquer aisément avec votre voisin sans crier ni le faire répéter!  

8. Parler à l’autre bout de la salle SANS CRIER  

Vous êtes dans un marché bondé et vous voulez demander à votre coloc de prendre le dernier panier de fraises qui se trouve à ses côtés, sans devoir traverser la foule ou hurler? La LSQ est là pour vous sauver quelques pas. Vous apercevez une amie sur le quai de métro vers l’autre direction, profitez-en pour prendre de ses nouvelles sans alerter toute la gare. N’allez toutefois pas penser que vous pouvez dire des secrets en public, vous ne savez jamais si la personne derrière votre épaule connait aussi la LSQ. 

9. Bénéficier d’une langue spatiale visuelle et unique 

Les langues des signes sont reconnues pour leur caractère tridimensionnel. Elles sont donc des langues spatiales visuelles et uniques. En plus de développer vos habiletés à communiquer avec vos expressions faciales, corporelles et manuelles, votre écoute et votre attention visuelle seront sollicitées à des niveaux que vous n’aviez jamais soupçonnés. 

10. C’est la langue la plus accessible pour les sourds et malentendants 

Nous ne pouvions de toute évidence parler des principales raisons d’apprendre la langue des signes sans aborder l’accessibilité. Les langues des signes constituent un moyen de communication des plus importants, naturels et accessibles pour la grande majorité des sourds et malentendants. Cela leur permet de participer aux conversations sur un pied d’égalité avec les autres. Apprendre la langue des signes, c’est faire une place à la diversité et contribuer à l’inclusion de tous. 

11. Communiquer avec des personnes vivant avec un ou plusieurs handicaps, une maladie dégénérative, un trouble de la parole, les autistes, etc. 

Il y a un certain nombre de gens qui vivent avec un ou plusieurs handicaps, tels que les maladies dégénératives, l’autisme ou encore le trouble de la parole, qui ont besoin de la langue des signes pour pouvoir s’exprimer ou écouter. Ceci est un outil de communication inclusive, qui ne dépend pas de la technologie, gratuit et pratique pour ceux qui en ont besoin.  

12. Avoir le privilège de connaitre la communauté sourde 

Apprendre une langue étrangère nous fait plonger dans une nouvelle communauté et une culture différente. C’est aussi vrai pour la langue des signes, qui nous ouvre à la communauté sourde et à sa culture, au cœur même de l’identité et de la vie des sourds et malentendants.

Vous avez certainement aussi vos propres bonnes raisons de vous initier à la LSQ. Que ce soit pour satisfaire votre curiosité, explorer une langue unique, faire de nouvelles rencontres ou encore réaliser un vieux rêve. S’il y a plusieurs raisons pour s’y introduire, vous découvrirez qu’il y en a encore plus pour y rester. 

Il y a plus de 200 langues des signes différentes dans le monde, dont la langue des signes française (LSF), l’American Sign Language (ASL), le British Sign Language (BSL), le South African Sign Language (SASL), et plus encore… pourquoi ne pas en apprendre une de chez nous? Inscrivez-vous à l’un de nos cours de LSQ ou d’ASL !      

Pour vous inscrire, cliquez ici!  

Source

Suggestions

Télé-Québec en classe en LSQ

S’il y a un projet dont on se rappellera pendant des années, c’est bien celui de Télé-Québec en classe ! Ce projet représente l’une des plus grandes réalisations de la communauté sourde, pour la communauté sourde.